Les jeunes se montrent enfin ! Episode 10 : Najib Gandi


Cela a été confirmé il y a peu de temps par plusieurs journaux locaux, dix jeunes du centre de formation du FC Nantes ont signé un contrat professionnel dans leur club formateur, en grande partie suite à l’interdiction de recrutement infligée au FC Nantes sur deux périodes de mercato. La plupart de ces jeunes joueurs ne sont pas connus par la majorité d’entre vous, et c’est pourquoi nous avons décidé d’y remédier en vous les présentant un par un dans cette série.

Voici l’ordre chronologique des jeunes Canaris que nous allons vous présenter

épisode 1 N’Koudou ; épisode 2 A.Touré ; épisode 3 Rongier ; épisode 4 Bammou ; épisode 5 Dubois ; épisode 6 Badri ; épisode 7 Walongwa ; épisode 8 N’Dongala ; épisode 9 Alcibiade ; épisode 10 Gandi.

Suite et fin de cette série consacrée à l’avenir du FC Nantes, avec un milieu de terrain relayeur très prometteur, Najib Gandi, 20 ans tout juste (né le 23 juin 1994).

Originaire des quartiers sud de Marseille, Najib est en fait déjà un joueur professionnel du FC Nantes depuis le … 1er juillet 2013. Avant cela, il est passé par deux clubs de la cité phocéenne (l’AJ Bosquet-Néréides puis le SC Bel Air à 13 ans) et a ensuite intégré à 14 ans le centre de formation du Toulouse FC. Mais il fut débarqué manu militari deux ans plus tard suite à un débordement, ayant oublié un livre en cours, il fut renvoyé par son professeur et le bouscula, ce qui provoqua son renvoi immédiat du centre.

Sans club et sans école alors que l’exercice 2010-2011 vient tout juste de commencer, le jeune marseillais doit son salut à son agent de l’époque, Bakari Sanogo. Ce dernier le prend sous son aile et l’emmène vivre avec lui à Aulnay-sous-bois, ce qui va véritablement faire prendre conscience au jeune homme de la chance qu’il vient peut-être de laisser passer.

Heureusement pour lui, les recruteurs nantais et Samuel Fenillat en tête (alors directeur du centre de formation) décident de lui donner une seconde chance, au regard de ses multiples qualités, tout en le mettant en garde concernant son impulsivité, qu’il doit apprendre à canaliser s’il veut percer.

« Mon vrai poste, c’est 10, mais je peux jouer sur les deux côtés au milieu et même numéro 6 » de l’aveu même de l’intéressé. Gandi est doté d’un gabarit imposant (1,88m et 71kg) mais est également rapide et dispose d’une vitesse d’exécution supérieure à la plupart des jeunes de son âge, capable d’éliminer son vis-à-vis en deux temps-trois mouvements.

Najib va faire 11 apparitions en 2012-2013 avec la CFA 2 (mais seulement 5 titularisations) pour 2 buts, et va surtout prendre du galon lors de la saison dernière avec 23 apparitions en CFA (17 titularisations, 1 but).

L’heure n’est peut-être pas encore venue pour lui d’intégrer le groupe pro en Ligue 1, mais plutôt de parfaire ses gammes en CFA dans un premier temps et qui sait, de convaincre par ses prestations Michel Der Zakarian de le roder aux joutes de l’élite en l’intégrant dans les 18 ou 19 joueurs habituellement retenus.

Et voilà,vous avez eu un avant-goût de ce qui vous attend avec ces jeunes en pleine progression. La formation du FCN reprend des couleurs grâce à ces  » cracks  ». On sait très bien que le FC Nantes fut pillé jadis, c’est pour cela que l’objectif principal de cet été, à défaut de pouvoir recruter, sera de tout faire pour garder ces jeunes qui n’attendent qu’un signe des dirigeants pour se montrer aux yeux du monde professionnel. Chaque joueur cité ci-dessus sera à suivre pendant les prochaines saisons, et en espérant avoir un même parcours que l’Olympique Lyonnais, celui-ci survivant grâce à l’expérience … mais surtout grâce aux jeunes !

Photo : Arnaud Duret – FC Nantes

Twitter : @FCN_ACTIV

Facebook : Activ’ Nantes Supports

Mail : activnantes@gmail.com

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *