PSG-FCN : la leçon d’ambiance venue du parcage nantais


La soirée était loin de durer seulement 90 minutes pour les supporters nantais ayant pris place dans le parcage. Retrouvez l’ambiance de ce PSG-FCN comme si vous y étiez !

18h40-20h : distribution de places aux supporters venus de partout en France pour ce match. Ça nous laisse le temps d’admirer le dispositif de sécurité complètement disproportionné. Quartier bouclé, des centaines de CRS… c’est digne d’une alerte à la bombe ou d’une menace terroriste. C’est vrai que la BL a menacé le parc d’un attentat… auditif.

20h35 : parcage nantais au complet contrairement aux autres tribunes du parc des princes. A se demander s’il y a des « supporters » parisiens qui sont intéressés par ce match de coupe.

20h55 : entrée des joueurs. Le parcage nantais chante et saute. La Brigade Loire a même prévu un tifo ! Les spectateurs parisiens agitent leur petit drapeau, assis et en silence.

21h : c’est parti on est chaud bouillant malgré la température. Les chants de la BL sont repris tous en cœur. Une coordination s’improvise entre les 2 niveaux de parcage. Romain sans mégaphone crie et donne ses consignes pour que tout le monde soit synchrone.

21h10 : déjà 10 minutes de jeu, on sent nos joueurs timides. Où sont les guerriers attendus ? Pas grave il y a toujours 0-0 et le PSG n’a pas encore imposé sa griffe.

21h10-21h15 : ça y est, ça s’anime en dehors du parcage nantais ! Non ce n’est toujours pas sur le terrain où on se demande toujours si le match a vraiment commencé. A droite du parcage, une cinquantaine d’ultras parisiens qui s’étaient dissimulés parmi les spectateurs se mettent à chanter à la gloire du PSG. Le PSG qu’ils ont connu avant le plan Leproux bien sûr.

Les « Liberté pour les ultras », « Et il est mort le parc des Princes » fusent, repris par le parcage nantais. Les supporters savent s’unir ! Un message clair pour les instances. Le parcage nantais en profite pour faire découvrir au public son tube préféré quand la répression est là : le fameux « Il faut raser la moustache de Thiriez » résonne.

21h19 : le FCN et les coups de pied arrêtés une grande histoire d’amour… le PSG ouvre le score pour le plus grand bonheur des spectateurs qui ressortent leur petit drapeau. Le speaker du parc des princes hurle pour annoncer le buteur. Il faut bien combler le silence dans les tribunes de spectateurs.

21h20-21h30 : le parcage nantais continue sa démonstration de force malgré l’ouverture du score et l’absence de révolte de nos joueurs. Encore un match où l’on va tout donner sans que nos joueurs nous récompensent forcément. 

21h34 : aïe aïe aïe ! Dupé qui boxe mollement ce ballon et Cabaye qui reprend dans le but vide : 2-0. Un frisson parcourt le parcage. Nos canaris semblent KO. La « Manita » reçue l’an dernier est encore dans nos têtes. Ce frisson dure très peu puisque les chants reprennent aussitôt !

21h35-21h45 : la mi-temps approche, on perd 2-0 mais on s’en fout on ne lâchera jamais notre soutien ! Les ultras parisiens semblent également se moquer du score ils sont là pour montrer qu’ils ne sont pas morts. Ils essayent de faire passer des messages (banderole « Respectez Nos Droits ») mais la sécurité se dépêche à chaque fois de masquer cela. La France, pays de liberté d’expression… oui mais pas dans un stade de football !

On se demande combien de temps ils vont résister face au dispositif autour d’eux… mais ils sont encore là et se font entendre avec quelques animations en plus.

22h-22h35 : Les minutes passent, rien n’a changé. Le parcage nantais met la misère au parc des princes. C’est l’humiliation depuis le coup d’envoi, même avant. Aucune opposition. C’est triste, les victimes sont bien les supporters du PSG. Qui aimerait être à leur place ?

Sur le terrain : toujours le désert. Tactiquement, Der Zakarian a mis fin à tout suspens en sortant Veretout. On attend l’entrée symbolique de Bessat le héros des 16èmes de finale qui mériterait de fouler la pelouse du parc ! Cela ne sera pas le cas…

Le kop parisien n’a pas été expulsé mais a choisi de partir en soutien aux supporters qui devaient rejoindre ce kop mais qui, arrivés tôt au stade, ont eu l’accès refusé par la sécurité (« vous n’êtes pas les bienvenus »). Décision prise par le directeur de la sécurité au PSG Jean – Philippe d’Hallivillée. Les ultras parisiens continueront à chanter jusqu’à leur sortie. Ils applaudiront longuement le parcage nantais pour l’ensemble de son œuvre !

22h35-22h45 : 10 MINUTES DE FOLIE EN PARCAGE !! La Brigade Loire est magique. Elle sait remobiliser les supporters tentés d’abandonner les encouragements quand ce qui se passe sur le terrain est défavorable.

Elle a lancé 2 activités originales que vous ne retrouverez pas dans n’importe quel parcage !

– Tout d’abord le sexy « Tous à poil et on s’caresse » ! Malgré la température glaciale, une grande partie du parcage se retrouve sans le haut ! Ça gueule, ça chante et ça brandit son maillot comme trophée ! De grosses taches couleur chair apparaissent dans le parcage !

150212_torse_nu_psg_fcn

Il ne manque plus qu’un but pour que la soirée se termine en apothéose. Ça tombe bien la BL décide de lancer plusieurs « Let’s Pretend We Scored A Goal » ! Le principe : simuler une explosion de joie comme si le FCN avait marqué. Romain et ses hommes font le décompte : 5…4…3…2…1…des scènes de liesse naissent dans le parcage ! Les supporters se prennent dans les bras, d’autres serrent le poing en signe de victoire ! Délirant ! Le public du parc est complètement dubitatif. On se demande ce que ça donne du côté des riverains qui passent proche du parc ou du côté des téléspectateurs. Savent-ils que ce sont des nantais qui crient leur bonheur alors que le chiffre 0 est toujours devant le nom de leur équipe ?

22h50 : coup de sifflet final. On chante encore devant un parc vidé à vitesse grand V. Autour du parcage des supporters parisiens trainent à sortir. Ils préfèrent continuer d’en prendre plein la vue et les oreilles. Les plus âgés se remémorent sûrement les belles heures de leur enceinte. Ils quittent les gradins à reculons et nous applaudissent chaleureusement.

150212_supporters_psg_fcn

Le boulot a été très bien fait. On ne peut pas imaginer un déplacement sans un groupe de supporters comme La Brigade Loire, chef d’orchestre de tout un parcage, donnant le rythme à tous ces fans du FCN, peu importe leur âge, leur sexe, leurs valeurs.

Nous sommes tous les compagnons du Nantes F.C. !

Dimitri

Twitter : @FCN_ACTIV

Facebook : Activ’ Nantes Supports

Mail : activnantes@gmail.com

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *