Nos racines de supporters / Why we root (partie 2/3)


Nous continuons le récit de Mike Schwartz, supporter américain du FC Nantes. Il nous parle ici de son 2ème amour : le club des Portland Timbers et de ses fans qui forment la « Timbers Army » !

Les Portland Timbers, le club de chez moi, fut fondé en 1975. La North American Soccer League était déjà connue pour avoir accueilli des joueurs comme Pélé et Beckenbauer, et des clubs tels que New York Cosmos, puis Portland constitua une équipe. La ville soutenait le club, les « Timbers » (‘bûcherons’ en anglais), en masse avec des affluences dépassant les 30000 supporters à domicile, dans notre petit stade historique du centre-ville.

Le capo américain, un bûcheron, coupait des rondins de bois dès lors que l’équipe marquait

Ce surnom provient de l’importance de l’industrie du bois dans l’Oregon, et à l’époque, le public était mené par le premier capo américain, un bûcheron nommé Jim Serrill, qui sciait des rondins de bois dès lors que l’équipe marquait. Portland s’était auto-proclamé “Soccer City, USA” et était connue pour son public bruyant. Malheureusement, la NASL (ligue Nord-Américaine de football) n’a pas fonctionné et les Timbers n’y ont pas résisté. Il n’y avait tout simplement pas assez d’argent investi dans le football en Amérique.

Emblème des Portland Timbers

Pendant environ 20 ans, il n’y eut plus de football professionnel à Portland. Puis, en 2001, une ligue inférieure appelée United Soccer League (USL) permit à Portland d’être intégrée, les Timbers et Soccer City renaissaient. Cette année-là, un petit groupe d’ultras, les “Cascade Rangers”, en raison des chaînes de montagnes et des cascades aux alentours de la ville, s’installèrent dans la section 107, derrière le but côté Nord. Les couleurs du club étant vert, or et blanc, le club ressemblait beaucoup au Celtic, ce qui rendait le nom de “Rangers” ridicule (ndlr en référence à la rivalité Glasgow Rangers-Celtic Glasgow en Écosse). Le groupe d’ultras se renomma « the Timbers Army » (« l’armée des bûcherons »).

Logo de la Timbers Army

Emblème de la Timbers Army

En tant qu’amoureux et supporter du beau jeu, déménager en 2010 à Portland  fut la meilleure chose qui pouvait m’arriver. J’aime dire que j’y ai trouvé mon peuple, ma tribu, le public américain passionné de soccer qui m’avait été caché pendant toute ma vie d’avant. A Nantes il y a les jaune-et-vert, les Timbers sont les vert-et-or. Dans mon cœur, nos couleurs sont les mêmes.

Les Timbers ont rejoint en 2011 la Major League Soccer (MLS), première division américaine.

Providence Park n’est pas seulement à guichets fermés à chaque match, il y a une liste d’attente de plus de 10000 personnes, simplement pour obtenir des billets.

Aujourd’hui, la Timbers Army a sa propre tribune, toute la partie Nord de notre stade, Providence Park. A chaque match, plus de 4500 “TA” passionnés remplissent la tribune Nord et chantent sans s’arrêter de l’échauffement jusqu’à la fin du match. Providence Park n’est pas seulement à guichets fermés à chaque match, il y a une liste d’attente de plus de 10000 personnes, simplement pour obtenir des billets. Portland est bien considéré en MLS et reconnu comme l’une des meilleures (sinon la meilleure) ambiances des Etats-Unis. Nous faisons aussi des déplacements et remplissons les stades adverses de nos chants et banderoles. Aucun match n’est plus passionné que nos deux derbies, contre Seattle (notre Rennes) et Vancouver (notre Bordeaux).

Cependant, un jour de match à Portland n’a pas d’égal.

A suivre…

11212470_1030881956935490_198378776_n

Mike Schwartz
(Traduction par Nicolas Moulins)

FCNexpats :
Facebook : Supporters nantais expatriés, FCN toujours a tes côtés !
Twitter : @EXPATSFCN
Site Internet : fcnexpats.jimdo.com

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *