Le mercato nantais, top ou flop ?


Privé de transferts l’an dernier, le F.C. Nantes a enfin pu participer cet été à un mercato de ligue 1 digne de ce nom. Beaucoup se demandaient comment le club allait naviguer dans ce Monopoly délirant où règne la loi du plus fort et surtout du plus riche. Pendant presque trois mois, les supporters ont été tenus en haleine. Le suspense a duré jusqu’aux ultimes minutes. De quoi distraire notre intersaison si ennuyeuse l’an dernier.

Les premiers départs ont suscité des inquiétudes et des regrets. Tous nos soldats de la remontée et du maintien, l’équipe de potes avec qui nous avions partagé les galères comme les moments de bonheur, semblaient vouloir déserter la Beaujoire. Avec un pincement au cœur, nous avons vu partir les tauliers Serge Gakpé, Vincent Bessat, Issa Cissoko, Olivier Veigneau. Même nos produits « made in Nantes » Chaker Alhadhur, puis Jordan Veretout quittaient le nid, tandis que GK N’Koudou cédait aux sirènes marseillaises. L’étoile filante Kian Hansen, vaincu par le blues, rentrait à la maison. Dans les derniers instants, Papy Djilobodji touchait du doigt son rêve et Ismael Bangoura partait en prêt de façon inattendue, clôturant définitivement la saga des départs. Il est amusant de constater que (pour ne pas couper le cordon trop vite ?) plusieurs joueurs sont partis en duos : Gakpé et Cissoko à Gênes, Bessat et Alhadhur à Caen, Veretout et Djilobodji en Angleterre.

Pour compenser ces départs, le club a recruté 8 joueurs et validé un retour de prêt. Quantitativement, l’équilibre est donc assuré. Birama Touré est revenu, puis sont arrivés successivement Wilfried Moimbé, Adrien Thomasson, Adryan Oliveira Tavares, Kolbeinn Sigthorsson, Emiliano Sala, puis Ermir Lenjani, et enfin en toute dernière heure Lorik Cana et Youssouf Sabaly. Avec 2 attaquants, 3 milieux et 4 défenseurs les renforts remplacent pratiquement poste pour poste les partants. A noter là encore des binômes : Touré et Moimbé en provenance de Brest, Thomasson et Sabaly d’Evian Thonon Gaillard, et les deux internationaux albanais Lenjani et Cana. Cela peut favoriser leur adaptation.

Les mouvements de joueurs de l’été 2015

11986255_1005818726129529_1456146920_o

Infographie by pagefcnantes https://m.facebook.com/pagefcnantes

Cette 3ème saison au plus haut niveau est annoncée comme celle de la montée en puissance. L’objectif affiché par les dirigeants nantais est d’atteindre le top 10 voire mieux. Ils souhaitaient donc se donner les moyens de leurs ambitions grâce à un recrutement judicieux, mais sans folie. Après quelques années de stabilité de l’effectif (plus subie que voulue) un grand remaniement était inévitable. Les choix du club et des joueurs étaient très attendus.

Sans surprise, les dirigeants et le staff se montrent satisfaits. Frank Kita a parlé d’une réussite sur le plan économique, le solde ventes/achats étant positif. Sur le plan sportif, des joueurs sollicités n’ont pas donné suite. On devra peut-être chercher un renfort au milieu du terrain cet hiver. Les nouvelles recrues semblent aptes à s’intégrer au F.C. Nantes, mais n’ont pas encore pu s’exprimer totalement sur le terrain, puisque la plupart des premiers arrivés ont été blessés. Les supporters sont raisonnablement confiants et agréablement surpris. Les premiers avis sont plutôt favorables. Sans parler d’un coup de maître, le recrutement paraît intelligent et maîtrisé, compte tenu des critères du club. Mais c’est sur le terrain que chacun pourra vraiment juger si ce mercato est un succès.

L’effectif est maintenant au complet. Toutefois l’absence de 9 internationaux empêche le staff de profiter de cette semaine sans championnat pour affiner des stratégies de jeu. Il faudra donc attendre un peu pour que les joueurs trouvent leur place dans le groupe, peaufinent les automatismes, réinventent un collectif, se créent un esprit d’équipe. La mise en route va prendre un peu de temps.

Nous avons hâte de voir comment cette équipe va fonctionner. Nos espoirs reposent désormais sur les épaules d’un groupe totalement remodelé. Comment l’amalgame va-t-il se faire entre les anciens, les recrues et les jeunes ? Les premiers matches ont laissé entrevoir de bonnes choses. La seule certitude, c’est que tout le monde doit se mettre au travail. Et pour les supporters, le mot d’ordre sera : patience !

La reprise du championnat sera marquée par un moment fort de la saison : le derby contre Rennes à la Beaujoire. L’occasion d’en savoir un peu plus sur les aptitudes de notre nouvelle équipe. Quel casting idéal va nous réserver le staff ?

Mathilde

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *