La vision du FC Nantes outre-Manche


Jason Gloaguen, supporter nantais expatrié à Londres, nous fait part de la vision générale des anglais pour le FC Nantes et la Ligue 1.

Pour être très honnête, la Ligue 1 n’est pas suivie avec assiduité ici en Angleterre. Malgré la forte présence d’anciens joueurs de Ligue 1, le football hexagonal reste à la traîne, contrairement à la Liga très populaire ici. Hormis le PSG, Marseille, Lyon ou Monaco, les anglais auront du mal à vous donner un autre nom de club.  Je ne m’attendais donc naturellement pas à ce que le FCN soit connu ici sur Londres… Bien grande fut ma surprise, pas mal de personnes connaissent le club, de nom ou de réputation.

image2

De nom, par d’anciens transferts tel que « Makelayni » (Makélélé avec la prononciation anglaise) qui garde une grande popularité ici parmi les supporters de Chelsea. Plus récemment avec le transfert de Djilobodji pour le même club de Chelsea. Celui-là est pour le moment moins mémorable, de par un temps de jeu quasi inexistant (quelques minutes en coupe), mais aussi car il fut également le déclencheur d’une série de couacs pour Mourinho qui avouât n’avoir jamais vu jouer le sénégalais. Le transfert de Veretout pour Villa semble lui être passé aux oubliettes.

De réputation, par son parcours en Ligue des Champions autrefois, mais surtout par la qualité de son centre de formation.

Le FC Nantes ne doit donc pas rougir de sa notoriété ici, même si bien-sûr elle reste bien inférieure au Top 5 français. À noter, que j’avais eu exactement la même surprise lors de mes expériences en Grèce et au Sénégal où les jaunes et verts sont très connus.

Comment supporter son équipe dans un autre pays ?

Et bien c’est aujourd’hui très facile via internet même s’il faut bien avouer que l’ambiance du stade et de la BL reste irremplaçable. J’arrive très régulièrement à suivre les matchs en direct grâce au streaming vidéo et écrit, puis aussi à travers les radios. J’ai simplement à penser au décalage horaire (1h avec l’Angleterre) et me voilà plongé dans le match. Je m’amuse à montrer l’ambiance du stade à mes amis anglais (fans de Manchester United et Chelsea) qui la trouvent très bonne (bien meilleure qu’à Liverpool selon leurs dires). Ils commencent petit à petit à connaître l’hymne de la Beaujoire par cœur… (sourires).

image1

Après, je discute avec beaucoup d’amis nantais qui m’informent, et puis je lis la presse française. Je suis donc toujours au courant de l’actualité et des résultats du FCN, à la grande déception de mes parents qui pensent toujours m’apprendre le résultat. C’est ça la génération connectée !

Jason Gloaguen

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *