Arrêtez de nous interdire !


On ne compte plus les interdictions de déplacements tellement elles sont importantes. On ne compte plus les dérives judiciaires qui vont avec (GAV de 16h, IAS de 6 mois, renvoi dans un avion sous menace, fichier S…).

Depuis maintenant un peu plus de 2 ans, le gouvernement, sans doute suite à la demande d’un gestionnaire un peu « poilu » de la LFP, augmente sans cesse le nombre d’arrêtés préfectoraux pris à l’encontre des supporters des divers clubs français. En effet, s’appuyant sur des faits plus que douteux quand on connaît « vraiment » le monde du foot, la répression est le mot d’ordre à ce jour.
Bien sûr nous nous doutons que l’arrivée de l’Euro 2016 n’a en aucun cas et à aucun moment un rapport avec cette augmentation de la répression…

Supporters

J’imaginais, à l’époque, la tête des supporters de tous clubs français qui se disaient : « Bien fait pour eux, ils sont trop violents ! » suite à l’action du plan Leproux et la suppression des Ultras Parisiens dans leur enceinte sportive mais également à l’extérieur. Ils doivent bien le regretter maintenant car leur club est lui aussi touché…

Depuis un mois, la France a également connu un malheureux événement qui a entraîné des mesures sécuritaires encore plus importantes, surtout pour les amateurs de football. En effet, tous les matchs de football ont été interdits de visiteurs pendant un mois, et certains continuent encore de l’être.
Mais justement après cette terrible tragédie :
– N’est-il pas important de sortir ?
– N’est-il pas important de se changer les idées ?
– N’est-il pas important de montrer que « nous n’avons pas peur » ?
– N’est-il pas important de revoir ses amis ?

Surtout quand les dirigeants du pays nous demandent de retourner dans les stades… Eux peuvent y aller mais pas nous, car trop violent. Quand on sait qu’en ce moment même des centaines de bombes sont largués en Syrie, etc… on peut se demander qui est le plus violent.

Lorient - Nantes la saison dernière, un match à très haut risque comme on peut le voir

Lorient – Nantes la saison dernière, un match à très haut risque comme on peut le voir.

Un Guingamp-Rennes et un Lorient-Nantes, font d’ailleurs partie de ces quelques matchs encore interdits de supporters visiteurs, la France aurait-elle peur d’un énorme « combat » en plein milieu de la Bretagne ?
Plus sérieusement, quand on sait, que deux finales de coupe opposant Guingamp et Rennes se sont déroulées au stade de France sans le moindre incident, sans le moindre débordement alors qu’il y avait plus de 80 000 supporters Bretons, peut-on dire que c’est un match à risque ?
Quand on sait qu’il n’y a eu aucun débordement entre Lorientais et Nantais ces dernières années, peut-on dire que c’est un match à risque ?
De qui se moque-t-on ? Comment peuvent se préparer les forces de l’ordre à l’accueil de l’Euro 2016 ? Comment pouvons-nous nous préparer à accueillir les supporters des équipes Européennes ?

La période de Noël est censée être une fête, cette année elle est en partie gâchée pour les supporters nantais qui se faisaient un plaisir à l’idée de saluer nos voisins Morbihannais. Tout ça à cause d’un déplacement à Lorient qu’on nous interdit par peur ou plutôt par méconnaissance du football de la part de nos dirigeants politiques.

Le football est une fête, supporter les nantais est notre métier !

Que l’on soit Stéphanois, Bordelais, Bastiais, Guingampais ou Rémois à chaque week-end, à chaque match nous nous posons tous la même question : Pourrons-nous assister au prochain ?

Brivaël, adhérent A.N.S

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *