Bilan de l’élection du pire XI nantais du XXIe siècle


Depuis le début de l’année civile, nous avons proposé au fil des semaines à notre communauté de voter (après un premier écrémage de nos adhérents) pour les pires erreurs de casting du FC Nantes du troisième millénaire, pour former un onze aussi insolite qu’anxiogène.

Ainsi les membres d’Activ Nantes Supports élisaient d’abord les nominés parmi tous les Canaris du XXIe siècle, puis sur la page Facebook et le site internet, les plus nommés étaient départagés par le vote. La conception de cette équipe de choc aura pris huit semaines, avec des phases pour chaque poste : gardien de but, arrière gauche, arrière droit, défenseurs centraux, milieux à vocation défensive, milieux à vocation offensive, attaquants et enfin entraineur. Un 4-4-2 qui aurait fait concurrence aux grands Arles-Avignon 2010-2011 et ESTAC 2015-2016…

Et c’est la tristement mémorable saison 2008-2009 qui est la plus représentée, avec pas moins de quatre éléments qui étaient présents à ce moment : Michael Gravgaard, qui non content d’avoir raté son passage nantais, a ensuite trainé le club devant la justice, le Brésilien Douglas Ferreira, qui complète la charnière centrale avec le Danois, l’ex-futur Messi serbe Stefan Babovic, dont on attend encore l’éclosion, sans oublier le coach Élie Baup, dont le court mandat sur le banc aura été aussi inutile que peu notable.

L’autre plus grosse saison galère du club, en 2006-2007, dote aussi cette composition avec le portier fantôme Vladimir Stojkovic, dont on préfère désormais rire à la Beaujoire, le latéral droit Éric Cubilier, ainsi qu’Alioum Saïdou, qui fut l’ombre de lui-même sous le maillot Synergie comme  quasiment l’ensemble de l’effectif de cet exercice.

Le reste de cette dream team fait tout autant rêver : Alexander Viveros dans le couloir gauche, la tête brulée Omar Benzerga au milieu, Moncef Zerka plus haut, et les inoubliables Ismaël Bangoura (6 buts en 4 ans, contre une interdiction de recrutement…) et Itay Shechter (qui aura tout de même fait vaciller Laval !) devant. Le Barça n’a qu’à bien se tenir !

1937095_1147040575328350_924310600631023127_n

Le onze : Stojkovic – Cubilier, Gravgaard, Douglāo, Viveros – Saïdou, Benzerga – Babovic, Zerka – Shechter, Bangoura.

Remplaçants (joueurs ayant obtenu le plus de votes après ceux déjà cités) : Erwin Zelazny, Damien Tixier, Ahmed Madouni, Ibrahim Tall, Papa Malick Ba, Christian Wilhelmsson, Ariza Makukula. Entraineur adjoint : Jean-Marc Furlan.

Jérémie Baron – We Are Naoned

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *