Dossier affluence FC Nantes 2015 -2016 : les chiffres à retenir


L’affluence en Ligue 1

L’affluence est à la baisse générale : 446 585 => 417 876.

Une partie de cette baisse est due à la différence de capacité entre les stades des clubs promus (Angers, Ajaccio, Troyes) et ceux des relégués (Lens, Metz, Evian). Il faut compter une baisse de 5000 spectateurs en moyenne.

L’affluence en 2015-2016 a donc chuté en réalité d’environ 5%.

Stade Matmut Atlantique - Bordeaux ©PHOTOPQR/OUEST FRANCE [Photo via MaxPPP]

Stade Matmut Atlantique – Bordeaux ©PHOTOPQR/OUEST FRANCE [Photo via MaxPPP]

Zoom sur certains clubs

tableau affluence 1

En ce qui concerne le FC Nantes, l’évolution est comparable à la baisse générale. Le club enregistre une baisse de 760 spectateurs par match à domicile (25985 => 25226).

Si on compare avec l’affluence moyenne lors de la saison post-remontée (2013-2014), la baisse est d’environ 3000 spectateurs par match (28168=> 25226). On peut parler d’un véritable essoufflement. L’effet L1 s’est dissipé au fur et à mesure des matchs.

Nantes - Lorient @activnantessupports.com - Bertrand Chauty

Nantes – Lorient / photo activnantessupports.com – Bertrand Chauty

 

Les raisons de la baisse d’affluence : hypothèses

Il est difficile de tenter de classer les différentes raisons permettant d’expliquer la baisse. Les raisons qui suivent ne sont pas forcément classées par ordre d’importance. Elles sont également propres à chaque club :

  • Le manque de jeu et les résultats médiocres
  • La tarification
  • L’horaire des rencontres
  • Les parcages interdits d’accès

 

Le FC Nantes à la loupe

La particularité du FCN : les matchs de gala contre le PSG et l’OM ainsi que ceux contre ses rivaux historiques (Rennes, Saint-Étienne, Bordeaux, Monaco, OL) attirent de moins en moins de spectateurs.

Ce n’est pas le cas des clubs comme Saint-Étienne et Rennes par exemple qui voient leur affluence lors des affiches augmenter au cours des dernières saisons.  

De plus la plupart des clubs ont un meilleur taux de remplissage quand le FCN vient chez eux que lorsque le FCN les reçoit.

 

Taux de remplissage

Taux de remplissage Rennes - Bordeaux - Saint Etienne

Taux de remplissage Paris - Angers - Marseille

La plus grosse affluence à La Beaujoire a été  observée lors du derby contre Angers (32611 spectateurs). Cette affluence représente un taux  de remplissage de 87%. Si on regarde le taux de remplissage lors des meilleures affluences par club cette saison, il atteint au moins 90% pour 13 d’entre eux.

Les 7 clubs qui ne dépassent pas un taux de remplissage de 90% sont : Bastia, Lille (nouveau stade trop grand ?), Lorient, Monaco, Montpellier Toulouse et donc Nantes.

Sur l’ensemble des 20 clubs de L1, les adversaires « PSG » et « OM » représentent 12 des 20 plus grosses affluences.

Nantes - Monaco @activnantessupports.com - Bertrand Chauty

Nantes – Monaco / photo activnantessupports.com – Bertrand Chauty

Huit exceptions :

Tableau 8 plus grosses afluences Ligue 1 2015-2016

 

Les réceptions du PSG et de l’OM sont pour chaque club l’occasion d’attirer les supporters du fait du « standing » de l’adversaire. Le PSG s’est déplacé 7 fois cette saison un samedi à 17h. A chaque fois le taux de remplissage a explosé, sauf pour Bastia-PSG (79%) et FCN-PSG (83%). Même constat avec l’OM qui s’est déplacé 8 fois pour jouer le dimanche à 21h. Seuls les matchs Monaco-OM (55%) et FCN-OM (73%) ont connu des taux de remplissage faibles.

Conclusions sur l’affluence 

Alors qu’en Ligue 2 le FC Nantes arrivait à faire des guichets fermés (Nantes-Monaco, Nantes-Angers), il peine en Ligue 1. Pire : les matchs contre le PSG et l’OM, a priori catégorisés comme matchs de gala, sont boudés. Ils ne font pas plus d’affluence que les matchs contre les rivaux emblématiques du club. De moins en moins de rencontres dépassent les 30000 spectateurs à la Beaujoire (seulement 3 cette saison : PSG, Angers, Caen).

Depuis la remontée en Ligue 1 les matchs qui ont attiré entre 25000 et 30000 spectateurs sont en hausse du fait que les matchs de gala rentrent dorénavant dans cette fourchette. On observe aussi que depuis 2013, des matchs a priori synonymes d’affiches (Nantes-Lyon, Nantes-Bordeaux) peuvent attirer moins de 25000 personnes. Des affluences comparables ont été relevées contre des adversaires moins attirants comme Bastia, Reims, Guingamp ou encore Troyes.

Les supporters boudent la Beaujoire mais pas les déplacements en Ligue 1.

Reims- Nantes photo activnantessupports.com

Reims- Nantes / photo activnantessupports.com

tableau affluence 5

Twitter : @FCN_ACTIV

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *