Les anciens joueurs du FC Nantes : interview de Yves Deroff


Après les journalistes et les supporters célèbres (série toujours en cours), nous nous attaquons aux anciens joueurs, ceux qui ont fait la légende du FC Nantes.

Le premier joueur a répondre à nos questions est Yves Deroff, faisant partie de cette génération magique conduite par Raynald Denoueix de 1997 à 2001. Nous l’avons rencontré lors du tournoi de sixte organisé à Saupin par Allez Nantes Canaris pour leurs 70 ans. Il a répondu à nos questions à la buvette du stade, entre deux matchs.

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Yves Deroff  38 ans marié 3 enfants. Ancien Footballeur Professionnel durant 14 saisons. Champion France 2001 (FCN) / Coupe de France 1999, 2000 (FCN) et 2009 (EAG) / Coupe de la Ligue 2005 (RCS). Aujourd’hui conseiller en assurance chez Generali.

Ton rêve de gosse ?

Devenir footballeur professionnel.

Un mot sur ta carrière ?

Magique. Mon rêve s’est réalisé…

Si on te dit Raynald Denoueix, qu’est-ce que ça t’évoque ?

Passion, travail et humilité. Le coach qui m’a lancé et qui m’a fait confiance. Un mentor et une référence pour moi.

Ton plus beau but ? Tu as déjà marqué ?

J’ai très peu marqué de but j’étais plutôt passeur. Mais le plus beau que j’ai marqué est sans nul doute celui à Strasbourg contre Nice durant la saison 2004-2005.

Le meilleur coéquipier avec qui tu aies joué ?

Il est difficile pour moi de n’en donner qu’un mais sur le plan sportif je dirais Eric Carrière.

Tu pigeais quelque chose à ce que racontait Moldovan en roumain ? Quand même un drôle de joueur non ?

Je ne comprenais rien et je ne comprends toujours rien au roumain. Lol. Un joueur fabuleux un vrai buteur et un guerrier. Un grand joueur et qui plus est international.

Pourquoi vous n’avez pas prévenu Marama qu’on ne pouvait pas pagayer sur de la pelouse ? Blague à part, 35000 personnes qui pagayent ça doit être incroyable ?

Marama et sa pagaie, toute une histoire. Compliqué de lui expliquer, ses racines sont plus fortes que tout 😉

Cela fut un grand moment et une image indélébile pour la suite de notre vie.

Une anecdote en rapport avec le foot ?

Lorsque je me suis fêlé le péroné à Guingamp saison 2009-2010. Je pensais que suite au coup que j’avais pris ce n’était qu’une grosse béquille et j’ai fini les dix dernières minutes du match avec la jambe cassée.

Quand l’infirmière le lendemain est venue avec le cliché de la radio elle était plus touchée que moi en m’annonçant ma fracture car j’allais devoir arrêter de jouer. Elle cherchait partout mon chauffeur et mes béquilles et se demandait comment je faisais pour marcher. J’ai été obligé de la rassurer et de lui dire que ça allait le faire et que j’avais connu pire.

Le cliché était marrant à voir avec des rôles inversés.

Ton meilleur moment au FCN ?

Encore pas facile de trouver un seul moment avec le FCN tellement mon histoire avec ce club est grande. Je dirais quand même la première Coupe de France en 99.

Ton plus grand regret ?

De ne pas avoir pu honorer ma sélection en équipe de France espoir suite à ma blessure en 99.

Un objet fétiche de ton ancienne gloire chez toi ?

Le maillot de Champion’s League avec le FCN.

img-yves-deroff-epoque-nantaise-1443022435_580_380_center_articles-174342

Ça te manque pas trop de taper la baballe ?

Il n’est jamais facile de se dire qu’il faudra arrêter un jour. Mais il faut se faire une raison. Mais le foot reste dans mes veines et je continue à taper dans la baballe en loisir et avec les ex-canaris et aussi dès que l’occasion se présente.

Question vieux con : le foot c’était vraiment mieux avant ?

Je ne sais pas si c’était mieux avant mais en tout cas il a beaucoup évolué mentalement et sportivement. Dans la vie c’est pareil les mentalités changent avec le temps. Je crois qu’il faut garder le souvenir et vivre avec son temps et s’adapter surtout.

Dans quelle équipe actuelle aurais-tu pu jouer ?

Actuellement je pense que j’aurais pu m’épanouir à St Etienne car j’aime bien leur façon de travailler.

Ton dernier match comme spectateur a la Beauj’ ?

Nantes-Nice. (NDLR : L’interview a été réalisé en mai 2016)

Waldemar Kita t’appelle pour aider le FCN tu y vas en courant, tu te mets à pleurer ou tu changes de numéro ?

Je n’irais pas en courant mais ce club est dans mon cœur et je pense que j’accepterais cette proposition tout en ayant un temps de réflexion sur le but et la manière de travailler.

La personne la plus célèbre de ton répertoire ?

Mickaël Landreau

Quel ancien joueur aimerais-tu voir interviewé par nos soins ?

Guillaume Moullec

Merci Yves d’avoir répondu à nos questions !

Yves Deroff et Mickaël - Activ Nantes Supports

Twitter : @FCN_ACTIV

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *