Le F.C. Nantes dans le dur à mi-course.


A chaque fin d’année, c’est la tradition de dresser un bilan de la situation à mi-parcours du championnat. Il faut avouer que cette saison, la tâche n’est pas particulièrement plaisante !

Il suffit de laisser parler les chiffres pour s’infliger quelques frayeurs :

Le FC Nantes est 17ème après 19 journées (avec un match en moins), son plus mauvais classement depuis 10 ans à ce stade de la compétition.

Pour rappel, en décembre 2006 le FCN occupait la 17ème position et terminait la saison à la 20ème place … le début d’une longue galère.

D’autres statistiques douloureuses ?

– 12 buts marqués qui font de nous la plus faible attaque du championnat quand l’AS Monaco cartonne avec déjà 56 buts.

– 19ème place au classement des matchs à domicile avec seulement 2 victoires (+ 3 nuls et 4 défaites).

– 15 journées, sur 18 jouées, à pointer entre la 15ème et la 19ème position

Seule petite satisfaction, la fréquentation du public reste correcte au regard des résultats avec la 9ème affluence.

Ce bilan désastreux a eu raison du nouvel entraîneur arrivé à l’inter-saison. C’est l’un des faits marquants de cette fin d’année. René Girard n’a pas pu empêcher son équipe de s’installer dans les profondeurs du classement et la cinglante défaite 0-6 du 30 novembre contre l’Olympique Lyonnais lui a été fatale. Exit donc René Girard. Un retour à la valse des coachs éphémères qui a marqué les premières années de l’ère Kita est tout à fait envisageable.

On pourra épiloguer longuement sur les raisons de cet échec. La mayonnaise n’a pas pris. Si le président Kita cristallise sur sa personne une bonne partie des rancœurs des supporters, les causes sont multiples. Recrutement, état d’esprit, méthodes d’entraînement, environnement du club, absence de ligne directrice générale ? Les arrivées de plusieurs joueurs cet été (Carlos, Lima, Thomsen, Kačaniklić et Stępiński) et l’ajout de jeunes formés au club comme Harit, Alégué ou Walongwa avaient fait naître quelques espoirs, même si l’ensemble restait fragile et nécessitait du temps et de la patience.

Pour la phase des matchs retour, tous les espoirs reposent désormais sur le nouveau coach Sergio Conceição. Il lui reste à peine plus de quatre mois pour chercher et trouver des solutions et assurer un maintien qui est devenu le seul objectif raisonnable et impératif.

Ses tous premiers résultats sont encourageants puisque l’équipe vient d’enchaîner trois matchs victorieux sous ses ordres. Le mercato devrait permettre de recruter quelques joueurs pour rééquilibrer l’équipe. Mais il n’y a pas de révolution à attendre. C’est rarement l’hiver que se font les changements décisifs.

Il faudra du courage et du talent au staff et aux joueurs pour sortir de cette situation. Pour cela, le soutien sans faille des supporters est indispensable.

La tendance à la baisse de régime des premiers mois de l’année, spécialité du F.C. Nantes depuis quelques saisons, est interdite en 2017. 

Avec 6 matchs au mois de janvier, les joueurs vont avoir l’occasion de nous prouver -ou non – qu’ils ont du caractère.

Allez Nantes !

Mathilde

Photo de couverture fcnantes.com / Arnaud Duret

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *