FC Nantes 2018-2019 : Un groupe rajeuni ?


Miguel Cardoso et son effectif sont partis pour le traditionnel stage à Annecy. Si l’on devait retenir un mot du groupe convoqué par le technicien portugais, c’est bien celui-ci : jeunes. En effet, parmi les joueurs appelés à participer au premier voyage de la préparation estivale, plusieurs nouvelles têtes ont fait leur apparition et d’autres sont déjà connues. Elles viennent toutes du centre de formation du club, et non de Russie, de Slovénie ou encore de Norvège. Ces jeunes joueurs auront-ils un coup à jouer lors du prochain exercice ?

 

Nous n’allons pas parler de Maxime Dupé, de Valentin Rongier, ou encore d’Abdoulaye Touré, désormais habitués aux convocations chez les professionnels. Nous allons plutôt nous concentrer sur les autres, ceux qui viennent de signer de nouveaux contrats, ou qui, malgré certaines convocations sous Ranieri, refont surface en espérant convaincre le nouveau staff des qualités qu’ils peuvent apporter au groupe : OLLIERO, MENDY, MOUSTACHE, PRADO, ALEGUE, DABO ou encore KOLO MUANI. Nous évoquerons aussi ceux qui ne sont pas présent à Annecy comme BASILA et LOUZA, mais qui pourront également postuler pour une place dans l’effectif de l’octuple champion de France.
Tout d’abord, débutons par celui qui revient d’un prêt plutôt riche en apprentissage du côté de Niort. Après des débuts compliqués, Alexandre OLLIERO a réalisé une seconde partie de saison remarquable sous le maillot bleu. Il a eu l’honneur d’apparaître dans l’équipe type de Ligue 2 lors de la 33e journée notamment, tout en recevant le trophée de meilleur joueur niortais du mois d’Avril accordé par ses supporters. A 22 ans, et alors que Tatarusanu ne devrait pas rester plus d’une ou deux saison(s) au club, il peut prétendre à une place dans cet effectif aux côtés de Maxime Dupé, qui ne voit pas le bout du tunnel depuis plusieurs saisons maintenant, ou encore Quentin Braat, jusqu’à présent troisième gardien. Le club cherchera certainement à prêter l’un d’eux, tandis qu’un autre devrait prendre place avec la réserve. Un poste pour quatre joueurs, c’est un défi compliqué qui attend Alexandre à partir de cet été. 

Alexandre Olliero

Outre Alexandre, deux autres joueurs sont habitués à s’entraîner avec le groupe pro. Alexis ALEGUE et Randal KOLO MUANI vont une nouvelle fois essayer de prouver au staff portugais leur talent et les qualités qu’ils peuvent apporter. Le premier ressort d’un épisode très compliqué dans sa jeune carrière. Après avoir été longtemps éloigné des terrains alors qu’il venait juste de faire ses premières apparitions en Ligue 1, agrémentées d’un petit but, l’ailier de 21 ans a repris la saison dernière avec la réserve du FC Nantes. « Il a fait une fin de saison plutôt bonne, mais il devra se montrer à son avantage pendant la préparation s’il veut que Cardoso compte sur lui » nous informe Pierre-Hakim Ouggourni, journaliste local et suiveur des jeunes du FC Nantes. Deux points peuvent lui permettre de croire à une réelle place dans le groupe du portugais la saison prochaine : ses cinq apparitions en Ligue 1 par le passé, avec une adaptation au championnat déjà effectuée et le manque de joueurs de qualité au poste d’ailier chez les pros depuis déjà plusieurs saisons. C’est tout ce qu’on lui souhaite. 

Alexis Alegue

Le second n’a pas eu la possibilité de se montrer la saison dernière malgré de nombreux appels dans le groupe par Ranieri. Après deux saisons riches en matchs et en buts avec l’équipe réserve, l’attaquant nantais a prolongé le mois dernier avec son club formateur jusqu’en 2022. Une preuve de confiance du club envers celui qui va effectuer son deuxième stage avec les pros. « Il est capable de jouer sur le côté, en pointe ou en soutien » continue notre interlocuteur, « mais je le vois mal comme un titulaire, plutôt comme un joueur capable de faire des entrées en Ligue 1 en fin de match par exemple ». Tout comme Alexis Alégué, Kolo Muani évolue à un poste où peu de joueurs arrivent à sortir du lot depuis quelque temps, particulièrement sur les ailes. Il y a deux ans déjà, à 17 ans, le joueur évoquait sa situation au club au micro de Foot Mercato  »Au FC Nantes on a tout pour y arriver. Des éducateurs qui nous poussent à aller vers le haut ». A l’époque, l’amoureux du FC Barcelone avouait être comparé à Divock Origi, l’ancien joueur du LOSC. Sans aucun doute, le joueur de 19 ans aimerait se révéler tout autant que l’actuel joueur de Liverpool.

 

Randal Kolo Muani

Continuons avec un dossier qui a beaucoup fait parler lors du dernier exercice. En mars 2018, un article paraissait dans le journal Ouest-France, annonçant que Batista MENDY, l’un des joueurs les plus prometteurs du centre de formation -pouvant évoluer au poste de défenseur central ainsi qu’à celui de milieu défensif- refusait de signer son premier contrat pro chez son club formateur. La raison ? Alors sous la houlette de Ranieri, le joueur estimait que le club ne faisait pas confiance à ses jeunes (point qui a fait que l’italien a été très critiqué), et que sa perspective d’avenir au sein de la maison jaune était plutôt floue. Celui qui était souvent appelé chez les U16 et U18 de l’équipe de France s’apprêtait alors à quitter le FC Nantes pour l’Angleterre contre une indemnité évaluée à 270 000 euros selon le journal local. Mais depuis, la situation a énormément changé pour celui qui a le même agent que Léo Dubois et Adrien Thomasson, tous deux désormais ex-joueurs du club. Après de longues discussions, le joueur a finalement signé il y a peu son premier contrat professionnel avec les jaunes et verts, malgré l’intérêt significatif du club anglais de Brighton dont il aurait même visité les installations. Contre l’avis de ses conseillers, il souhaitait signer son premier contrat professionnel avec son club formateur et c’est chose faite puisqu’il est lié jusqu’en 2021 et portera le numéro 29. En l’appelant pour le stage à Annecy, le club lui a montré toute sa confiance et son désir de le conserver. Une grande victoire dans un dossier qui paraissait mal parti. « Son gabarit peut lui permettre de prétendre à une place dans la rotation cette saison, plutôt en tant que défenseur central quand on voit la concurrence au milieu. Si Diego Carlos reste, la place de 4e défenseur central se jouera entre Mendy et Basila » ajoute Pierre-Hakim Ouggourni. C’est avec un grand intérêt que nous allons suivre ses premiers pas chez les professionnels en espérant qu’il confirme toute l’attente que ce combat rudement mené pour le garder a provoqué.

Batista Mendy

Un autre joueur va se battre pour grappiller du temps de jeu au même poste que Batista Mendy, c’est Thomas BASILA. Grand pilier de l’équipe de France U16 (16 sélections et 1 but), il est habitué à être sélectionné parmi les équipes jeunes. Aujourd’hui, c’est avec les U19 que le jeune défenseur nantais de 19 ans s’épanouit. Samuel Fénillat, directeur du centre de formation du FCN, s’exprimait déjà à son sujet en octobre 2017 avec des mots plutôt flatteurs dans le journal Ouest-France « Bon de la tête, capable d’aller vite, ses qualités techniques dans les petits espaces lui permettent d’avoir une bonne relance courte et longue. », un sentiment confirmé par notre journaliste local et suiveur des jeunes  »pour moi, c’était celui qui avait le plus de chance d’intégrer le groupe pro cette saison. Mais le souci, c’est qu’il ne fait pas la préparation à cause de l’Euro U19. J’ai quand même bon espoir de le voir, Cardoso devrait le tester à son retour à Nantes. » C’était également un élément incontournable de l’effectif de Pierre Aristouy la saison dernière, malgré ses nombreuses sélections, et un grand artisan de la remontée de la réserve en National 2. Le FC Nantes peut être fier d’avoir à ce poste deux jeunes très prometteurs qui se donneront coûte que coûte pour avoir une chance de participer à leur premier match en Ligue 1. Et encore plus quand on sait que Diego Carlos et peut-être Koffi Djidji pourraient partir pendant le mercato…

 

Si on continue notre tour des jeunes plutôt défensifs, nous devons forcément faire un point sur Wesley MOUSTACHE. Latéral gauche de formation, et également gaucher, celui qui s’inspire de Lucas Lima n’a pas été épargné, plus jeune, par les blessures. Cependant, il grimpe les échelons petit à petit et parvient même à rattraper le retard qu’il avait sur Enock Kwateng notamment. Il est aujourd’hui le plus prometteur du centre de formation à son poste. Ses qualités bien distinctes lui permettent aujourd’hui de partir en stage à Annecy, bien que sa dernière et seule sélection avec l’équipe de France U18 date de 2016 avec une victoire 2-0 face à… l’Uruguay ! Au FC Nantes depuis 2014, il espère avoir une chance à un poste où il est difficile de dire aujourd’hui qui en est le titulaire indiscutable, quand on voit que Koffi Djidji et Lucas Lima ont bataillé pour cette place la saison dernière. Il a notamment réalisé une belle saison 2017-2018. C’est sûrement ce qui lui vaut sa présence au plus haut niveau aujourd’hui, mais également la signature de son premier contrat professionnel en début d’année, d’une durée de 3 ans. « Personnellement je l’aime beaucoup, il est très puissant et plutôt offensif. Il devrait être la doublure de Lima cette saison avec pourquoi pas des possibilités de se monter en Coupe » espère notre intervenant. Cela passe d’abord par un premier stage où il lui faudra montrer toutes ses qualités pour convaincre le staff de Miguel Cardoso.
Wesley Moustache

Wesley Moustache

Un dernier jeune joueur ayant un style plutôt défensif a également pris part au stage. Son nom est loin d’être inconnu aux yeux de beaucoup de supporters nantais, et également dans son pays : le Pérou, où on croit beaucoup en lui. Percy PRADO, au club depuis 2002, c’est à dire depuis qu’il a 6 ans, est un pur produit de la maison jaune. Et pourtant, à 22 ans, il n’a jamais réellement eu sa chance. Celui qui était capitaine des U19 nantais il y a quelques saisons aimerait enfin goûter à la saveur du haut niveau. De plus, notre péruvien est plutôt polyvalent, pouvant jouer au milieu ou à un poste plus défensif en tant que latéral. En 2015, Prado avait déjà déclaré à Ouest-France son réalisme concernant le monde professionnel  »toute la promo ne passera pas pro, donc on a un double contrat » et trois ans après, cette phrase a toujours autant de sens aux yeux du natif de Lima.  »Pour moi, il est là pour dépanner. C’est un milieu défensif de base mais il peut jouer à tous les postes défensifs. L’absence de recrue au poste de latéral droit a obligé Cardoso à le prendre au stage pour être derrière Kwateng. C’est un bon joueur mais je le vois plutôt en Ligue 2. Mais on n’est pas à l’abri d’une surprise… » avoue avec sincérité Ph Ouggourni. Le constat est dur mais probablement réaliste puisque désormais habitué à jouer avec la réserve, il stagne et n’arrive pas à réellement progresser, un prêt pourrait être bénéfique pour celui qui considère ce club comme sa deuxième maison…

Percy Prado

Deux autres joueurs ne participent pas au stage comme Thomas Basila à cause de la sélection, ce sont Imran LOUZA et Elie YOUAN.
Le premier étant franco-marocain, il avait choisi de jouer pour la sélection africaine où il était international U19, avant de décider finalement de jouer pour l’équipe de France. Il a participé au stage avec ses deux coéquipiers nommés précédemment mais n’a pas été conservé dans la liste définitive justifiant malgré tout son absence à Annecy. A 19 ans, il s’approche de plus en plus des pros. Acteur majeur chez les U17, et auteur d’une très bonne saison dernière que ce soit en U19 ou avec Aristouy, il a tendance à se montrer à chaque match auquel il participe. « C’est vraiment un top joueur » signale son ancien coach Charles Devineau au site footamateur.fr, ‘‘il a une forte personnalité, une très bonne patte gauche dont il se sert sur les coups de pieds arrêtés« . C’est aussi un régal de le voir jouer, un joueur au style offensif, plutôt axial, pouvant prétendre à une place dans un rôle de milieu relayeur ou un peu plus haut (10…). Ses performances lors de la première partie de saison dernière l’ont amené à signer son premier contrat professionnel avec le FC Nantes en Février 2018, contrat portant jusqu’en 2021.  »Il va devoir se battre pour se faire une place à cause de la forte concurrence à son poste » exprime notre observateur.

 

Ce n’est pas anodin si Imran Louza a pour meilleur ami Elie Youan. Ce dernier a grimpé les échelons à vitesse grand V. A 19 ans, il est désormais une pièce maîtresse de l’équipe réserve dirigée par Pierre Aristouy. Au FC Nantes depuis l’âge de 6 ans, il s’est fait remarqué très tôt parmi les équipes jeunes. Il a été surclassé avec les U17 nationaux où il a inscrit 22 buts et 13 passes décisives en 26 matchs. Il a obtenu la distinction de meilleur buteur et meilleur joueur lors du mondial de Montaigu. La saison suivante, toujours chez les U17, il fait encore mieux : 29 buts, 15 passes décisives en 23 matchs et termine meilleur buteur du championnat. Il monte ensuite chez les U19 où il se renforce, puis découvre l’équipe de France U18 où il marque 3 buts pour 6 matchs, et enfin l’équipe de France U19 où cette fois il inscrit 3 buts en 8 matchs. Il est habitué à être appelé chez les bleus, ceci explique son absence du stage à Annecy. Pour celui qui a réalisé 7 matches pour 2 buts en U19, et 17 matchs pour 5 buts avec la réserve la saison dernière, c’est une satisfaction immense d’avoir signé pro avec le FC Nantes en 2017 à 18 ans, contrat qu’il a prolongé en janvier 2018 jusqu’en 2022. Malgré des statistiques impressionnantes, sa participation au jeu reste limitée, c’est pour cela qu’il faut prendre avec beaucoup de recul les chiffres qui lui sont liés depuis plusieurs saisons. « Je l’imagine mal jouer un rôle important cette saison dans le groupe pro. Il a progressé mais il reste encore un peu tendre surtout pour jouer seul en pointe comme souhaite le faire Cardoso cette saison ». Il faudra probablement attendre encore un peu pour voir le  »serial buteur » nantais fouler les pelouses de Ligue 1.

 

Enfin, nous allons terminer avec celui qu’on ne présente pratiquement plus, et qui éblouit et impressionne grandement les supporters mais également le nouveau staff selon David Phelippeau, journaliste à 20 minutes Nantes. Abdoulaye DABO aura une grosse carte à jouer pendant le stage. A 17 ans, il attire la convoitise, le FC Nantes a même repoussé une offre de 7 millions d’euros venant d’Italie, un montant énorme pour le joueur âgé de 16 ans à l’époque. C’est probablement aujourd’hui le jeune joueur du centre le plus prometteur au club. Pour faire simple, il représente l’avenir à son poste. Celui-ci étant plutôt offensif et dans l’axe, il est toutefois appelé au stage pour jouer plutôt sur le côté. Il en est à 13 sélections avec les U16 de l’équipe de France pour 4 buts, et à 10 sélections avec les U17. Malgré le gros intérêt de la Juventus à son égard, il a signé pro avec son club formateur en fin d’année 2017. Patrick Gonfalone, le sélectionneur de l’équipe U17, avait déclaré que c’était  »un mélange entre Kante et Pogba ». Mature et plein de talent, c’est presque sans surprise qu’il s’invite à la fête à Annecy. Ses qualités techniques lui permettent aujourd’hui d’être déjà impressionnant. Notre journaliste nantais a totalement confiance en ses chances « il a clairement un rôle à jouer lors de cette préparation. L’absence de joueurs de couloir oblige Cardoso à faire appel aux jeunes. Il est très fin techniquement et s’il est bon lors des matches amicaux cela ne m’étonnerait pas qu’il ait sa chance même s’il est encore très jeune. » C’est LE joueur à suivre cet été du côté des jeunes appelés par Cardoso, car c’est avec énormément d’espoirs mais aussi beaucoup d’attentes qu’il arrive enfin au haut niveau.

 

Pour conclure tout ceci, il est évident que le centre de formation est pourvu de qualité. Les joueurs présentés ici sont ceux qu’il faut vraisemblablement suivre d’un œil avisé. Toutefois, il n’est pas impossible que certains jeunes joueurs ayant déjà fait parler d’eux -comme Teddy Bouriaud par exemple ou encore Akram Tsagué- puissent tirer leur épingle du jeu en cas de grosses performances avec l’équipe réserve. Mais alors que le mercato nantais n’a pas réellement commencé d’un point de vue comptable, il faut aussi tenir compte du fait que plusieurs jeunes appelés à s’entraîner et à participer au stage à Annecy sont également là pour combler des manques à des postes où des recrues devraient arriver prochainement. Cependant, le mot d’ordre est manifeste : les jeunes seront présents dans le projet que Miguel Cardoso veut bâtir avec le FC Nantes.

Maxime Thomas (@mthomas44230)

Twitter : @FCN_ACTIV
Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *