Les journalistes et leur vision du FC Nantes – Episode 3 : Gregory Jullian


Il y a deux mois, nous avons lancé une nouvelle série pour vous faire découvrir des personnes dont vous connaissez la voix et le visage mais dont vous ne connaissez pas forcément le rapport au FC Nantes !

Ces journalistes sont avant tout des passionnés de football et vous ouvrent leurs souvenirs sur ce club mythique qu’est le FC Nantes !

On continue avec le commentateur des matchs du FC Nantes, Grégory Jullian, qui officie sur France Bleu Loire Océan !
 

Activ Nantes Supports : Présentez vous !
Grégory Jullian : Né à Alès dans le Gard. Supporter du Nîmes Olympique. Oui, il en reste. 38 ans. En couple. Deux filles. Journaliste à Radio France depuis 1995 (pigiste, CDD). Titulaire depuis 2000. J’ai notamment travaillé à Nîmes, à Châteauroux et à Besançon. J’ai notamment suivi l’épopée de la Berrichonne Football en Coupe de France (finale au Stade de France contre le PSG 2004), puis en Coupe d’Europe (FC Bruges). J’ai couvert le Tour de France Cycliste en 2005 pour France Info. J’ai suivi quelques étapes de Montagne sur la moto HF : un pur bonheur. Ensuite direction Besançon, changement de décor. Place aux sports d’hivers (biathlon, ski de fond, combiné nordique). Des sportifs de très haut niveau qui n’ont pas la reconnaissance qu’ils méritent. J’ai ainsi pas mal voyagé (Canada, Suède, Autriche, Italie….). J’ai eu la chance de couvrir les JO d’hiver à Vancouver en 2010 pour Radio France. Arrivée à Nantes en 2010.

A.N.S : Depuis combien de temps suivez-vous le FC Nantes ?
GJ :  Je suis le FC Nantes depuis novembre 2010 (20 novembre). Premier match mémorable. 7/1 pour le FC Nantes en Coupe de France. C’était à Fougères face à Romagné avec un doublé de Deblé !!! Un stade d’athlétisme. De la pluie. Du bignou une heure avant le match. Pas de tribune de presse. L’odeur des saucisses et des frites. Bref, le football comme on l’aime.

A.N.S : Votre 1er match à la Beaujoire ?
GJ : 1999. Nantes / Nîmes. 1/2 finale de la Coupe de France. Je commentais la rencontre pour Radio France Gard Lozère. Nous étions arrivés avec des confrères la veille du match. Un passage le midi chez Vincent Bracigliano à la Belle Equipe. Normal. C’est un ancien nantais et nimois. Le match. Nîmes tient pendant 77 minutes. Puis Nantes marque. Un match en semaine. Souvenir d’un stade magnifique. Le buteur Nicolas Savinaud. Je lui en voulais à l’époque !!!!! Une finale au Parc, professionnellement, j’en rêvais !! Finalement, c’est aujourd’hui un brillant pensionnaire de Lundi, c’est canari.

A.N.S : Votre plus beau souvenir avec le FC Nantes ?
GJ : La victoire à Bordeaux 3/0. D’abord le tour du stade du président bordelais Jean Louis Triaud avec le Lama……énorme…..puis, le match. Bordeaux doit mener 2/0 à la 30eme. Et là, le FCN fait preuve d’une réussite insolente. 4 tirs cadrés, 3 buts. 1er but en L1 de Vincent Bessat, un gars que j’apprécie….honnête, droit et objectif. Je retiens surtout l’ambiance des supporters nantais dans le parcage visiteur.

A.N.S : Votre plus beau but vu ? Commentez le nous en quelques mots !
GJ : N’Koudou à Guingamp. Un culot incroyable. Frappe pied droit enroulé au 2eme poteau. Un chef d’œuvre. Made in Thierry Henry.

A.N.S : Votre plus beau match en tant que spectateur ?
GJ : 
Je ne vais jamais au stade de la Beaujoire en tant que spectateur. Malheureusement, je travaille toujours. En revanche devant la TV, dans mon canapé, gamin, j’avais 10 ans, je me souviens d’un 3/3 contre l’Inter de Milan avec un but de Michel Der Zakarian. En face, il y avait Albotelli, etc…..J’ai récemment revu les images, MDZ fait une roulade hallucinante après son but, j’avais oublié.

A.N.S : Une anecdote amusante en rapport avec le FCN ?
GJ :  C’est un ancien joueur du FC Nantes qui est à l’origine de l’épopée en Coupe de France du Nîmes Olympique (National à l’époque) en 1996. Finale contre Auxerre. Son nom José Dalmao. Uruguayen (FCN 1992/1993). Je m’explique. 5eme Tour de Coupe de France. Lunel/Nimes. Nimes est menée 2/1. Dalmao arrache la prolongation à la 92eme. Il sauve le club sans le savoir. Cette épopée renfloue les caisses. Dalmao a ensuite disparu de la circulation. En tribune, le jour de la finale de la Coupe de France.

A.N.S : Votre Joueur emblématique du FC Nantes ?
GJ :  Matthieu Bideau…..Son talent n’a pas été reconnu à sa juste valeur. Plus sérieusement, Japhet N’Doram. Classe. Élégance. Justesse !

A.N.S : Votre période préférée de l’histoire du FC Nantes ?
GJ :  Celle qui va venir……….

A.N.S : Votre plus mauvais souvenir ?
GJ : Le Tirage au sort Club Franciscain / FC Nantes. Je me voyais déjà en Martinique pour commenter le match. Punch, short, casquette, claquettes. Finalement, rencontre inversée. Une injustice !!! J’espère que le club martiniquais a contacté Maître Klatovsky.

A.N.S : Le plus beau stade que vous ayez visité en suivant le FC Nantes ?
GJ : Le stade Parsemain à Fos sur Mer. Stade d’Istres…..non je plaisante !!!! Pas loin de là, il y a le Stade Vélodrome. Il en impose. Stade vertigineux.

A.N.S : Le Nantais le plus drôle en interview ?
GJ :  Ils sont deux. Fabrice Pancrate et Johan Audel. Deux martiniquais. Spontanés. Sincères. Toujours des anecdotes à raconter. Johan Audel : A la question Bordeaux ça t’inspire quoi ? Sa réponse : Bordeaux pour moi, c’est Marius Trésor !!  

A.N.S : On vous donne 50 millions à dépenser au FCN, que faites vous avec ?
GJ : J’augmente considérablement Matthieu Bideau l’un des responsables du recrutement à la formation……je construis un abri à la Jonelière pour accueillir les supporters et les journalistes….je crée un musée…..je rembourse les supporters qui ont assisté aux rencontres de Ligue 2 (saisons 2009/2012) à la Beaujoire…..et puis je place le reste !!!! On ne sait jamais.

A.N.S : Et pour finir : Selon vous quelle sera la place du FC Nantes dans le foot français ou européen à l’avenir ?
GJ :  En Ligue 1, c’est la place logique du FCN. 

Twitter : @FCN_ACTIV

Facebook : Activ’ Nantes Supports

Mail : activnantes@gmail.com

Share Button

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *